• AND THE WINNER IS...

    8fb56732-28d3-11e2-beb6-225ddcf72f23-493x328
     
    JERÔME FERRARI
     
     
     
    PRIX GONCOURT 2012
     
     
     
     
    le-sermon-sur-la-chute
     
     

    Le prix Goncourt a été attribué à Jérôme Ferrari pour son roman, Le Sermon sur la chute de Rome, paru aux éditions Actes Sud. Le lauréat a été choisi au deuxième tour.

     

    Qui est l'auteur?

    Jérôme Ferrari est né à Paris en 1968. Il est allé au lycée à Ivry-sur-Seine, en classes préparatoires à Paris et a passé sa licence de philo à Paris I. Son enfance et sa jeunesse entre Paris et la Corse, où il se rendait régulièrement avec sa famille. Titulaire de l'agrégation, il a enseigné d'abord dans l'Ile de beauté, avant d'accepter un poste au lycée français d'Abou Dabi.

     

    Comment en est-il arrivé là?

    Comme les autres finalistes du Goncourt, Patrick Deville et Linda Lê, et à l'exception de Joël Dicker qui n'en est qu'a son deuxième roman, Jérôme Ferrari a une œuvre derrière lui. Ses débuts n'ont pourtant pas été des plus faciles. Son premier roman Dans le secret est remarqué par quelques critiques en 2007, mais son deuxième roman, Balco Atlantico, paraît l'année suivante dans une indifférence quasi-absolue.

    Il faut attendre Un dieu un animal, (2009) et Où j'ai laissé mon âme (2010) pour que la critique décèle les subtiles qualités d'écriture de Jérôme Ferrari. À noter: dans Le sermon sur la chute de Rome, l'auteur reprend des personnages de ce roman.

     

    Que raconte le livre?

    Sur fond d'un roman à plusieurs voix, l'auteur se livre à une réflexion sur le déclin du monde occidental.

    En contrepoint historique, Jérôme Ferrari rappelle une autre chute, celle de la Rome antique, que Saint Augustin commenta dans plusieurs sermons et dont le message le plus connu est: «Le monde est comme un homme: il naît, il grandit, il meurt.» D'où le titre du livre. Mais ce roman puissant, malgré son caractère ambitieux, n'est jamais ennuyeux. Car il est porté par des personnages superbement incarnés et par une écriture extrêmement travaillée.

    L'action se passe dans un village corse, où deux amis parisiens originaires de l'île décident d'abandonner leurs études pour reprendre un bar perdu dans la montagne. Ils veulent faire de leur établissement un paradis sur Terre. En bons étudiants de philo qu'ils ont été, ils veulent mettre en pratique la philosophie de Leibniz en faisant de leur troquet «le meilleur des mondes possibles».

    Mais cette quête d'une vie meilleure sera-t-elle menée à bien dans une île réputée pour sa violence?

     

    Pourquoi ça marche?

    L'accueil enthousiaste de la presse a contribué à lancer le roman, considéré par de nombreux critiques comme l'un des plus aboutis de la rentrée littéraire.

    De plus, le roman a été donné depuis le mois de juin, donc bien avant sa mise en vente, comme favori du Goncourt.

    Présent dans la sélection du Goncourt, il figurait aussi sur les sélections d'autres grands prix littéraires.

    Beaucoup de lecteurs sont sensibles à la belle écriture, constituée de longues phrases, parsemées d'incises, de Jérôme Ferrari.

    L'écrivain a une autre qualité: il sait alterner les tons, passer de la gravité à l'ironie, sans que le lecteur ne soit heurté par ces changements de registre.

    Le succès est donc au rendez-vous, cette fois, pour Ferrari, puisque qu'avant de recevoir le prix, 85.000 exemplaires de son roman ont déjà été vendus. 

    « LA VICTOIRE D'OBAMAREGARD SUR... »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :