• "Je vais passer pour un mauvais Français "

     

     

    De ses vingt années d'engagement civique et social, de sa connaissance de la France populaire et invisible, Alexandre Jardin tire le roman vrai d'une femme, Kelly, qui résume bien l'époque.

    À trente-trois ans, Kelly Francoeur, d'une beauté indéchiffrable est prof de français vacataire. Elle a un caractère bien trempé et est intenable de franchise. Femme insoumise, elle se donne radicalement le droit d'être elle-même.

    "C'est si bête de piétiner au bord de son caractère.  Et de museler la vie qui pulse en soi!".

    Kelly a pour particularité de gifler les médiocres,  les faux - culs, les hypocrites, les lâches et les couards. Tous ceux qui le méritent,  sans peur des conséquences. 

    Dans "Française ", Kelly parle avec toute son émotion, avec son incroyable difficulté à réussir sa vie amoureuse dans une société qui est devenue infernale et extrêmement compliquée.

    Elle refuse d'être victime d'agression et d'abandon. Criblée de dettes, cette frondeuse rêve de passion et d'un destin au superlatif.

    Lorsque la Compagnie Normande d'Expédition, une entreprise prospère, qui fait vivre presque toute la région , ferme,  Kelly bascule alors dans la violence et envahit avec d'autres les ronds-points. On entre alors dans son regard d'incomprise.

    Un roman qui se présente comme une saga sociale et amoureuse.

    "Dans ce récit, tous compteront." écrit Alexandre Jardin 

    "Voici les vies en désordre de ces gens-là. En prêtant ma plume à l'impraticable Kelly, furieusement vraie, je cherche l'évidence des choses vues."

     

    « Une sorte de Belle et la Bête Le combat d'une vie »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :