• Le "Quand Harry rencontre Sally" à l'italienne

    Harry rencontre Sally à l'italienne

     

    Dix hivers à Venise  Valerio Mieli  Massot éditions

     

    Un premier roman prometteur qui a pour but de faire connaître Valerio Mieli en France, mais qui est aussi un pari artistique. Alors que de plus en plus de livres sont adaptés au cinéma, ici, c'est le film qui a donné lieu à un roman.

     

    Une femme et un homme se racontent, en tandem, avec deux polices d'écriture différentes.

     

    Tous deux fraîchement débarqués à Venise, Silvestro et Camilla font connaissance sur un vaporetto un soir d'hiver 1999. Le jeune homme, farceur et effronté, est aussitôt séduit par cette étudiante en histoire du théâtre russe.

    Il se met à la suivre dans les ruelles embrumées. Prétextant qu'il ne sait pas où dormir pour la nuit, le garçon s'invite chez la jeune femme, laquelle vit dans une petite baraque non chauffée.

    Peu après leur première rencontre, Camilla se rend à Moscou pour étudier Tchekhov.

    Et voilà, c'est parti pour dix années à se croiser, se revoir, se chercher, s'éviter, se perdre, se rater entre Venise et Moscou. Des jeunes années pas forcément perdues, où chacun des personnages tente de devenir adulte, et où chante l'imperfection de la vraie vie qui ne tombe jamais juste.

    C'est l'histoire d'un amour qui met du temps à naître, pas d'un amour  consommé  mais  d'un  désir  de  longue  haleine,  tout  le  contraire  d'un coup  de  foudre.  Il  ne  s'agit  pas  d'une  amitié  qui  se  transforme  en  amour: Silvestro et Camilla passent par toutes les phases d'une relation amoureuse, de  la  complicité  à  la  jalousie  en  passant  par  les  disputes,  mais  sans  jamais être  ensemble.  Ils  ne  sont  pas  en  couple,  mais  le  lien  qui  les  unit  trahit toujours une tension amoureuse.

    Dix Hivers à Venise est une histoire d’amour inavouée qui bouscule les codes du genre  romantique,  tout  en  s’appuyant  systématiquement  sur  ceux-là.  Les  deux  protagonistes  sont  souvent  sur  le  point  de  s’avouer  leur  amour, ce  qu’ils  ne  font  pas.  Une  certaine  déception  s’en  suit, qui  plane  sur  toutes leurs  rencontres.    Cette  déception  entraîne  une  tristesse  et  une  mélancolie. Leur situation  amoureuse  n’évolue pas mais ils s’y complaisent, donnant au livre un rythme romantique.

    Les  escargots offerts à Camilla, sont  une  métaphore  de  la  lenteur du déploiement de leurs sentiments.

    Initialement, Venise est un lieu réputé pour héberger les  amoureux épanouis mais  l'auteur semble l’utiliser autrement. La  neige qui recouvre Venise vient également cacher les sentiments de Camilla et Silvestro.

    Entre hésitation et rendez-vous manqués, leurs chemins se scelleront-ils enfin ?

     

    Merci beaucoup aux Editions Massot pour m'avoir fait découvrir ce très beau roman.

    Le "Quand Harry rencontre Sally" à l'italienne

     

    « Mes dix lectures préférées de 2019Lectures détente du week-end! »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :