• Les fiancés Déborah Lévy-Bertherat

     
    les fiances
     
    Editions Rivages

     

    Madeleine n'ose pas y croire...son petit fiancé, son premier amour vient de surgir dans le jardin.

    Cette silhouette, ces yeux de loups,

    c’est  Maximilien, son petit sauvage, son premier amour qu'elle croyait mort à la guerre d' Indochine.


     Madeleine a 79 ans et nouvelle pensionnaire à  la Maison de l'Espérance.

    Après la disparition de Maximilien, elle a vécu sans lui, aimé à nouveau,

    eu un enfant, suivi des études de science.


     "Elle avait enterré son amour au fond d'elle - même, parce qu'elle avait dix-neuf ans et tout l'oubli devant elle".


     A présent, son amour pour Max ressurgit comme au premier jour.

    Madeleine retrouve intactes des impressions et des émotions enfouies.

    Le temps a passé mais  l'émotion, l'amour n'ont pas pris une ride.


    Hélas, l'homme qu'elle prend pour  Max s'appelle en réalité René Loriot.
    Résident également de la pension, il est ancien marchand de jouets et de modèles réduits.

    Emu par la beauté de cette femme aux souliers rouges  à la mémoire défaillante et

    parce que les yeux vairons de Madeleine semblent rappeler des souvenirs enfouis de sa mémoire,

    il joue le jeu.


    Petit à petit , sous l'oeil complice de Soeur Célestine, Madeleine et Max/René se rapprochent,

    reconstituent le puzzle de leur passé marqué par la guerre

    et retrouvent une « vermeilleuse » intimité.


     Avec "Les Fiancés", Déborah Lévy-Bertherat explore les méandres de la mémoire

    et valorise la richesse des souvenirs.


    Imprégné des contes de fées, car chaque chapitre porte le titre d’un conte d’Andersen,

    ce doux et touchant roman affirme avec force à quel point nous avons besoin d’enchanter notre existence

    et qu’il n’y a pas d’âge pour aimer et célébrer l’amour.

     

     

     

    Partager sur Facebook

     

     

    Pour suivre l'actualité des éditions Rivages, cliquer ICI 

    « La pâtisserie des meilleures amies Linda ChapmanDans le décor Thierry des Ouches »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :