• Monsieur le Commandant...

    slocombe
     
     
    Paul-Jean Husson, écrivain couvert d'honneurs, fervent catholique, pétainiste, antisémite...est amoureux.  Amoureux  d'une juive.
     
    Certes, le haut représentant de la culture ignorait au début les origines de la jeune femme. Certes, sa beauté n'a cessé de le hanter et de remettre en cause ses valeurs...mais comment en arrive-t-il à écrire au commandant Schöllenhammer, afin que ce dernier organise la déportation de la femme aimée?
     
     
    Romain-Slocombe
     
    Romain SLOCOMBE
     
     
     
     

    En lice pour le Prix Jean d’Heurs du Roman

    Historique

    Fondé en 1987, le Prix Jeand'Heurs est remis chaque année en novembre au Centre Mondial de la Paix à Verdun dans le cadre du Salon du Livre d’Histoire (remise du Prix du Livre d’Histoire) et de la quinzaine du roman historique : en plus d’une couverture médiatique régionale, le lauréat se voit attribuer par le Conseil Général de la Meuse un chèque de 3 000 € et les deux autres finalistes un chèque de 800 €.

    Il est décerné par un jury d’honneur présidé par le lauréat de l’année précédente et composé de lecteurs amateurs passionnés par l’Histoire de tous les peuples et de toutes les époques : un comité de lecture lit tout au long de l’année plus d’une centaine d’ouvrages envoyés par les auteurs et les maisons d’édition et sélectionne les 3 romans historiques qui seront proposés au jury d’honneur.

    Il récompense des romans historiques de grandes qualités historiques, romanesques et littéraires à même de rendre l’Histoire plus accessible au grand public : les ouvrages doivent être de langue française, parus de septembre à août et écrits par des auteurs vivants qui nous font l’honneur de leur présence dans le département de la Meuse le jour de la remise du prix.

     

    Sont sélectionnés également  pour le prix Jean d'Heurs:

     

    Le héron de Guernica d’Antoine Choplin
    Guernica, avril 1937. Jeune peintre autodidacte, Basilio passe son temps dans les marais à observer des hérons cendrés.
    Ce n’est pas qu’il se sente extérieur au conflit, il a même cherché à s’enrôler dans l’armée républicaine.
    Mais tandis que les bombardiers allemands sillonnent déjà le ciel, il s’acharne à rendre par le pinceau,
    le frémissement invisible de la vie, dans les plumes d’un de ces oiseaux hiératiques. Dans quelques heures,
    Guernica sera une ville en cendres, mais c’est un peintre autrement célèbre qui va s’en rendre compte, magistralement. …

     

    La Montagne de Jean-Noël Pancrazi
    Une petite ville d'Algérie, pendant la guerre. Le narrateur a huit ans. Il joue, une après-midi de juin,
    avec ses camarades dans la cour de la minoterie où son père travaille. Le chauffeur de l'usine leur propose
    de les emmener avec lui pour faire un tour dans la montagne où il leur est pourtant interdit d'aller à cause des événements.
    Inquiet, le jeune narrateur refuse et les laisse partir. Le soir arrive, ils tardent à revenir.
    Une patrouille militaire part à leur recherche. C'est le début d'un drame qui bouleversera l'auteur pour la vie.

     

     

     

    Le lauréat 2012 sera désigné par le Grand-jury le jeudi 22 novembre.
    Et la remise des prix aura lieu le jeudi 6 décembre à 14 h à Saint-Mihiel.(Meuse)

     

     

    ROMAIN SLOCOMBE

    PRIX JEAN D'HEURS 2012!

     

     

    20121114_32

     

     

    « JOYEUX NOEL/ ALEXANDRE JARDINREGARD SUR ...EDOUARD LIMONOV »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :