• zoom

    Daphnis et Chloé

     

    "Parler à voix haute de ce drame était une bonne thérapie et, à mesure que mes mots s'envolent, ils tirent sur ce fil tressé de vrai et de faux qui me relie à cet acte singulier d'avoir tué un homme"

     



    Dimanche 3 août 2014, Samuel Marion, trente-neuf ans est assis sur un rocher surplombant Barjance, un petit village ensoleillé de l'arrière-pays varois.
    Durant de longues heures, il  confesse à voix haute, le meurtre non élucidé qu'il a commis il y a  vingt-cinq ans dans ce même village et les événements récents qui l'ont conduit sur ce rocher.


    Samuel Marion est licencié d'un  emploi dans un ministère à Paris et son père vient de mourir.
    Que faire sinon retourner à Barjance, avec sa femme et sa petite fille dans la maison familiale et se faire élire maire de ce village.
     Lors de sa campagne électorale, il a promis au fils du gendarme assassiné la réouverture de l'enquête sur son père.
    Prisonnier de son passé, se présente alors à lui, l'occasion d'assumer enfin la responsabilité de son meurtre.


    Mais les choses ne sont pas aussi simples.
    A la crainte de nuire à sa famille, s'ajoutent des éléments troublants qui, progressivement, vont révéler à Samuel la face cachée du meurtre et le pousser dans ses derniers retranchements.

     

    J'ai beaucoup aimé ce livre.

    Spirituel, mordant et troublant,

    "Un caillou dans la chaussure" est un roman noir sous le soleil du Sud qui trouve un juste équilibre entre la maîtrise de l'intrigue et la délicatesse romanesque.

     

    Il y a beaucoup à dire sur le personnage principal de ce roman.

    Samuel Marion est un personnage fantasque, singulier, anti-héros et 

    outrageusement provocateur.

     

    "Personne ne pourra m'enlever ce moment de puissance où j'ai supprimé ce parasite de la surface terrestre comme on écrase une sangsue gorgée de sang sous une semelle épaisse".

     

    Mais c'est aussi et surtout un être maltraité, traumatisé et  abîmé dans sa vie d'adolescent et d'adulte.

     

    "Pendant vingt-cinq ans, la pierre de mon coeur s'est endurcie, refroidie, polie". 

     

    "Parfois, j'ai l'impression que je ne suis pas moi, que je suis juste une âme invisible qui flotte et qui oublie que je dois défendre les intérêts de Samuel Marion".

     

    Ce roman a pour décor un très joli village provençal isolé où les manifestations festives ont une grande importance.

     

    "Il s'agirait probablement d'une belle journée, d'une chaude soirée, d'une joyeuse fête et tout le village serait heureux que le nouveau maire ait organisé une telle célébration de l'esprit barjançois originel, celui de la fraternité et de la convivialité".

     

    Il évoque également la nostalgie de l'innocence  perdue avec la comptine préférée de la fille de Samuel "Pirouette cacahuète" en fond musical.

     

    Un roman très bien écrit, non dénué d'humour que je vous recommande fortement!

     

     

     

    Partager sur Facebook

     

    CHRONIQUE PREMIER ROMAN MATHIEU TAZO ICI 


    2 commentaires
  •  

    l 'amou en theorie
     
    Editions RIVAGES
     
     

    L'amour est un sentiment complexe et difficile à théoriser.


    Les protagonistes des neuf histoires que composent L'amour, en théorie vont l'apprendre à leurs dépens.


    Presque tous les personnages de E.J.Lévy sont cultivés et cette armure intellectuelle les protège et les confine du réel.


    Alors lorsqu'il s'agit d'étudier leurs émois et la mécanique bouillonnante du coeur, tout leur échappe car aucune théorie interpersonnelle ne peut prétendre saisir la complétude du sentiment amoureux.

    Dans la nouvelle Ma vie en théorie, l'héroïne et Kate sont lesbiennes.
    Elle est attirée par un homme, Jake et dit à Kate:


    "Le coeur a ses raisons que la raison ignore, ai-je déclaré en référence à Pascal.
    -Tu peux garder tes conneries pour toi."



    Chaque histoire tourne autour d'un amour, qu'il soit hétérosexuel, homosexuel, passionné, adultère, amour de la famille ou même de Dieu...


    Dans la Théorie de l'illumination, Renée, une femme de Brooklyn est quittée par son compagnon Gil,
    pour un ashram.


    "-J'ai besoin de croire en quelque chose, Ren.


    -Crois en toi.


    -Ca ne suffit pas.


    -Alors crois en nous.


    -Ca ne suffit plus, avait-il répondu avec douceur. Je suis désolé".


    ici, l'amour  comme une compétition.


    Toutes ces histoires explorent de façon émouvante et  incisive la complexité du coeur et de l'esprit.


    E.J. Lévy utilise aussi l'humour comme antidote au pathos ce qui donne de la  légèreté aux nouvelles.


    Un peu comme  le philosophe Zenon d'Elée  qui démontrait qu' une flèche n'atteignait jamais sa cible,

    l'auteur propose ici un anti-manuel d'éducation sentimentale dans lequel les sentiments sont incontrôlables.


    Même Cupidon s'y perd!

     

     

     

    Partager sur Facebook

     

     

    Pour suivre l'actualité des éditions Rivages, cliquer ICI 


    votre commentaire
  •  

    la vie prodigieuse

    Editions Autrement

     

    Marie Manilla écrit ici un roman exubérant qui relate la vie fabuleuse et hors du commun d'une jeune femme, Garnet Ferrari.


    L'histoire se déroule dans l 'Amérique des années 50 à Sweetwater, ville fictive de la Virginie-Occidentale

    et commence avec la venue d'un émissaire du Vatican au domicile de Garnet.


    La jeune femme, pourvue d'une flamboyante crinière rousse et toute la peau ornée de tâches de vin,

    un peu "le dessein de Dieu imprimé sur sa peau ",

    a la réputation, malgré elle, de guérir les maladies de peau et de provoquer des miracles.


    A l'archevêque Gormley, chargé de l'affaire de sa Sainteté, elle répond irrévérencieusement:


    "Je ne crois pas toutes ces foutaises, vous savez.


    -Vous non, peut-être, mais le monde entier y croit ".


    En enregistrant par la suite une vingtaine de cassettes  à son attention,

    Garnet se révèle être une conteuse généreuse.


    C'est donc elle qui raconte la saga tragi-comique de sa famille italo-américaine et  remonte dans le passé enchevêtré  de sa famille.


    Une histoire ancrée sur des croyances et des légendes qui ont faites  d'elle

    "la descendante de Santa Garnet del Vulcano",

    une petite fille dotée de pouvoirs magiques souvent vilipendée,

    ignorée par son père  mais protégée par sa grand-mère Nonna, superstitieuse et  sa mère.


    A la naissance de Garnet:


    "Maman souleva la couverture rose, révélant un bébé couleur de porto aux allures de globe, avec des cheveux flamboyants dressés en cône comme un volcan.


    J'imagine que maman chercha une surface brillante où poser son regard,

    mais comme elle n'en trouvait pas, elle me tendit vers eux, des larmes indéfinissables dans les yeux.


    -"Elle est belle, hein? Elle est tellement belle."


    Peut-être étaient-ce les hormones qui parlaient; mais il est plus probable que c'étaient là les paroles d'une femme qui ne comprenait pas qu'elle ait pu tisser un tel monstre en son sein.

    Mais j'étais son monstre à elle et si elle ne voulait pas de moi, personne n'en voudrait".



    Un roman fabuleux et apaisant qui évoque avec bienveillance et humour le thème de la différence.


    Sainte ou non, la jeune femme comprend que la frontière entre le mythe et la réalité

    est toujours très floue et que certains aspects de nous-mêmes dont nous pouvons avoir honte,

    peuvent aussi se révéler l'origine de notre plus grande force et notre salut.
     





     

     

    Partager sur Facebook

     

     

    Pour suivre l'actualité des éditions Autrement, cliquer ICI


    votre commentaire
  • chiens et c
    Actes Sud Junior/Cité des Sciences et de l'Industrie
     
    Cet album est publié à l'occasion de: 
     
    Chiens et Chats L'EXPO
    Une exposition de la Cité des sciences et de l'industrie (Paris)
    présentée jusqu'au 28 février 2016.
     
     
    Il existe 63 millions d'animaux de compagnie en France.
    Parmi ces animaux, on compte 11 millions de chats et 7 millions de chiens.
     
    Ce très beau documentaire s'appuie sur de nombreuses publications scientifiques et sur des interviews de spécialistes et nous aide à mieux comprendre le comportement de nos compagnons à quatre pattes.
     
    Enrichi par les très belles, drôles et tendres illustrations de Sébastien Mourrain,
    Chiens et Chats sous la loupe des scientifiques explore treize points de comportements pour chaque espèce.
     
    Le secret du regard de chien battu, le chat comme boule de poils anti-stress ou le miaulement comme mode de communication avec les humains...Tout est passionnant.
     
    ds l'oeil du chien
     
    comment caresser un chat
     
     
    Antonio Fischetti, l'auteur est parti de petits détails, de comportements de la vie de tous les jours chez nos animaux et a enquêté auprès des chercheurs pour en chercher les significations.
     
    Ainsi, par exemple, nous apprendrons que la queue du chien manifesterait apparemment différents signes selon le côté où elle penche!
    Cela parait bizarre mais c'est très sérieux. 
     
    De même pour la toilette du chat
     
    Celui-ci passerait beaucoup de temps à se lécher pour ôter toutes les odeurs qui auraient été déposées sur son pelage et remettre ainsi sa propre odeur.
    Un peu comme une "remise à zéro".
     
    Le décryptage de tous ces indices permettent donc de mieux comprendre l'animal
    et d'avoir une meilleure relation avec lui.
     
    Un excellent documentaire pour en ressortir moins bête!
     
     
    livre chiens et chats
     
     
     

    Partager sur Facebook

     

     

    Pour suivre l'actualité des éditions Actes Sud Junior, cliquer ICI


    votre commentaire
  • thierry Desouches
     
    Editions Daphnis et Chloé
     
     
    Musicien, Thomas, 18 ans, est fou amoureux de Caroline.
    Un soir, il suffit d'une seconde pour perdre le contrôle de sa voiture,
    pour partir dans le décor :
    la jeune fille est plongée dans le coma et condamnée  à vie dans un fauteuil roulant.
     
     Le jeune homme est alors incapable d’assumer cette tragédie.
     
    "...programmé sur l'orbite de la lâcheté, j'invente des trésors d'imagination pour me déculpabiliser [...], je construis la cathédrale de mes justifications pour tenter d' expliquer l'infamie de mon comportement, faisant notamment mine d'ignorer que l'on peut être jeune, mais assumer ses responsabilités dans une situation comme celle-là".
     
     Rejeté par sa famille et ses amis, il démarre à Paris, une vie de "hors-la-loi, de rat des ville" jusqu' au jour où il échoue au 122 de la rue des Rosiers à la Chope des Puces de Saint-Ouen,     " temple mythique du jazz manouche".
     
    Rapidement adopté par d'autres musiciens, il devient très vite le leader d'un trio et se produit tous les week-ends sur la scène de l'établissement.
     
    C'est là qu' un grand producteur de cinéma le repère et lui propose de devenir acteur. 
     
    Cette rencontre bouscule sa vie.
     
    Très vite, il devient une star du cinéma.
     
    "Maintenant, je le sais, comme un diamant, je ne brille que dans la lumière et je crains l'ombre".
     
     
     Mais le succès suffira-t-il à effacer les démons du passé?
     Sera-t-il capable de quitter gloire et argent, pour aller retrouver la femme qui le hante et qu'il n'a jamais cessé d'aimer?
     
     
     
    Dès les premières lignes du roman, on sait à qui on a affaire:
     
    "Je suis lâche et con; le roi des lâches, le roi des cons". 
     
    Et effectivement, en ce qui me concerne, à aucun moment je n'ai éprouvé la moindre empathie pour cet individu.
     
    On pourrait aussi ajouter égocentrique, éternel insatisfait et  plein de contradictions.
    Constamment dans le besoin de plaire, d' attirer l'attention par la séduction ou l'agressivité et du coup contraint de jouer un personnage qui n'est pas vraiment lui-même.
     
    A sa décharge, un père indifférent, autoritaire et colérique:
    "Ni baisers, ni câlins, une absence totale de fantaisie de la part de cet homme qui a toujours semblé m'ignorer, de ce père colérique et inconsistant, d'une mère absente malgré sa présence et qui, à force de le redouter, a fini par lui ressembler".
     
    Un amour de soi grandement entamé faute d'avoir été nourri par l'amour de ses parents.
    Et il est certain qu'une mauvaise estime de soi favorise l'échec!
     
     
    "Combien de temps tiendrai-je encore à faire semblant, à être un autre, à courir en marche arrière?"
     
    Thomas parviendra-t-il à se pardonner, à accepter ses fautes pour se sentir mieux et reprendre confiance en lui et jusqu'où ira-t-il pour retrouver la femme qu'il aime?
     
     
     
     
     

    Partager sur Facebook

     

    Pour suivre l'actualité des éditions Daphnis et Chloé, cliquer ICI


    votre commentaire
  •  
    les fiances
     
    Editions Rivages

     

    Madeleine n'ose pas y croire...son petit fiancé, son premier amour vient de surgir dans le jardin.

    Cette silhouette, ces yeux de loups,

    c’est  Maximilien, son petit sauvage, son premier amour qu'elle croyait mort à la guerre d' Indochine.


     Madeleine a 79 ans et nouvelle pensionnaire à  la Maison de l'Espérance.

    Après la disparition de Maximilien, elle a vécu sans lui, aimé à nouveau,

    eu un enfant, suivi des études de science.


     "Elle avait enterré son amour au fond d'elle - même, parce qu'elle avait dix-neuf ans et tout l'oubli devant elle".


     A présent, son amour pour Max ressurgit comme au premier jour.

    Madeleine retrouve intactes des impressions et des émotions enfouies.

    Le temps a passé mais  l'émotion, l'amour n'ont pas pris une ride.


    Hélas, l'homme qu'elle prend pour  Max s'appelle en réalité René Loriot.
    Résident également de la pension, il est ancien marchand de jouets et de modèles réduits.

    Emu par la beauté de cette femme aux souliers rouges  à la mémoire défaillante et

    parce que les yeux vairons de Madeleine semblent rappeler des souvenirs enfouis de sa mémoire,

    il joue le jeu.


    Petit à petit , sous l'oeil complice de Soeur Célestine, Madeleine et Max/René se rapprochent,

    reconstituent le puzzle de leur passé marqué par la guerre

    et retrouvent une « vermeilleuse » intimité.


     Avec "Les Fiancés", Déborah Lévy-Bertherat explore les méandres de la mémoire

    et valorise la richesse des souvenirs.


    Imprégné des contes de fées, car chaque chapitre porte le titre d’un conte d’Andersen,

    ce doux et touchant roman affirme avec force à quel point nous avons besoin d’enchanter notre existence

    et qu’il n’y a pas d’âge pour aimer et célébrer l’amour.

     

     

     

    Partager sur Facebook

     

     

    Pour suivre l'actualité des éditions Rivages, cliquer ICI 


    votre commentaire
  •  

    HACHETTE

     Hannah est une petite fille de 10 ans 3/4 qui adore cuisiner, dessiner, nager et voir ses amies.

     Mais en quelques semaines, son quotidien est chamboulé : sa maman s'est remariée et avec ses deux nouvelles petites soeurs jumelles de 4 ans, la famille déménage pour une nouvelle ville, Ashingham et une nouvelle vie!

     

    Dans son journal intime, elle confie  ses craintes et ses secrets, les difficultés à se faire des amis et...ses aventures gourmandes!

     

    Et oui car avec la complicité de Mark, le nouveau compagnon de sa maman, Hannah  encourage sa maman à réaliser son rêve :

    ouvrir une pâtisserie qui porte le nom  Miel et cannelle.

    "...il me rappelle maman. Elle est gentille, tout en ayant un caractère bien trempé.

    En un mot, elle allie la douceur du miel au piquant de la cannelle".

     

    Hannah adore confectionner de délicieux gâteaux et  tente à chaque nouvelle rencontre de deviner quelle sorte de pâtisserie serait cette personne.

     

    "Je sais que c'est un peu bizarre, mais c'est un truc que j'aime faire, imaginer quel gâteau ou quelle viennoiserie pourraient être les gens. Moi ? Je serais un Eccles cake (un petit rond de pâte feuilletée fourré aux myrtilles et recouvert de sucre).

    Rien de très impressionnant vu de l'extérieur mais délicieux à l'intérieur.

    (En tout cas, je me vois comme ça)".

     

    Une jolie histoire rapide à lire, accompagnée de petits dessins et de recettes et astuces de cuisine  pour reproduire à la maison certaines pâtisseries dégustées par Hannah,  charmante petite fille, très mûre et responsable  pour son âge,

     

    Le second tome  est paru

     

    et j'encourage les enfants à partir de 8 ans à découvrir cette série délicieuse!

     

     

    "- On a fait la cuisine avec Hannah ! s'est écriée Molly.
    - On a préparé des saucisses aux feuilles de thé, a précisé Ella.
    Devant l'air interloqué de maman, j'ai rectifié :
    - Des saucisses feuilletées".

     

     

    Partager sur Facebook 

     

    Pour suivre l'actualité des éditions HACHETTE, cliquer ICI 


    votre commentaire
  • le verger
     
    JC Lattès
     
     
    Nadifa Mohamed est née en 1981 à Hargeisa en Somalie.
    En 1987, lorsque la guerre civile éclate, elle est en Angleterre avec sa famille.
    Elle est une écrivaine britannique d'origine somalienne.

    Son nouveau roman "Le verger des âmes perdues" a pour cadre la guerre civile en Somalie
    à la fin des années 1980
    et notamment le siège de Hargeisa.

    On suit trois personnages féminins principaux,
    trois parcours différents,
     
    Kawsar, une femme de cinquante-huit ans qui a perdu son mari et son unique enfant
    "...et qui n'accorde pas assez de valeur à sa vie ou à ses biens pour continuer de s'avilir" ,
     
    Deqo, neuf ans, orpheline, qui vit dans un camp de réfugiés
    et à qui on a promis une nouvelle paire de chaussures pour participer à une grande chorégraphie
     
    et Filsan, vingt-cinq ans, une femme soldat zélée qui a quitté Mogadiscio
    pour veiller au bon déroulement d'une grande manifestation.

    La Somalie est sous l’autorité d’une dictature militaire,
    la population vit misérablement et dans la peur permanente.
    Les réfugiés affluent dans le pays depuis la guerre perdue de l’Ogaden contre l’Éthiopie.
    La colère gronde qui aboutira à une guerre civile effroyablement sanglante.

    À travers le destin de ces trois personnages qui vont s'entremêler de façon irrévocable,
    l'auteure dépeint la vie des femmes qui sont obligées de se défendre et de continuer à vivre dans un pays en guerre.
    Ces trois femmes vont se rencontrer au moment où la terreur est aux portes d’Hargeisa.

    L'histoire est complexe mais habilement menée.
    Les cinquante premières pages donnent une description rapide des personnages centraux.

    En revanche, dans les trois chapitres suivants, 
    Nadifa Mohamed s'applique à dresser  le portrait émouvant de chacune de ces trois femmes,
    de leurs destins et de leurs vies souvent brisées.
    Kawsar dont "...les arbres de son verger devaient leur naissance à des morts, car ils signalaient les restes des enfants qui l'avaient traversée et avaient poussé grâce à eux"

    Filsan qui "...toute sa vie a été reléguée dans des endroits où s'amasse la poussière, aussi invisible qu'un tableau accroché au mur, et pleurer, rugir et se débattre lui semblaient parfois les seuls moyens à sa disposition pour se faire entendre."

    Deqo "...qui ressemble à un jeune arbre poussé tout seul dans la terre nue, tandis que les autres sont des branches jaillies de vieux arbres bien enracinés".

    L’écrivaine trace d’une écriture tendre, nostalgique, d’une voix désabusée, des pages bouleversantes sur la détresse des femmes devant l’irrationnel, la folie,
    les violences commises contre les femmes et les filles
    et perpétrées tant par les hommes que par des femmes.
    Les mutilations génitales féminines(MGF).
    La souffrance humaine endurée dépasse l’entendement.

    Au sujet de son livre, Nadifa explique : « La violence est souvent cachée, et de ce fait, ignorée ou jamais remise en question.
    Ma démarche consiste à la rendre visible et à en faire quelque chose que l’on peut combattre. »

    Enfin, à  l'issue de ce roman bouleversant,
    un souffle d'espoir au milieu de tant d'atrocités...
     
     
    Un livre à découvrir absolument!
     
     
     
     
    Pour suivre l'actualité des éditions JCLattès, cliquez ICI


     

    votre commentaire
  •  
    sur un toit un chat
     
    A pas de loups
    à partir de 9 ans en lecture accompagnée
     
     
     
     
     
    C'est l'histoire d'un chat, sur les toits, dans une ville.
     
    sur un toit un chat1
     
     
     
    Il trouve un fil et curieux, le suit.
     
    sur un toit un chat
     
     
     
    Le fil l'entraîne dans un drôle d'univers...
    Dans un dédale complexe de croix de métal dirigées vers le ciel...
     
    croix de metal
     
     
     
    Il passe au-delà des fenêtres où l'on voit vivre les humains
     
    ombre chat
     
     
     
     
    Et le voici qui se prend les pattes dans ce fil, piégé comme un insecte le serait dans une toile
    d' araignée...
     
    lucarne
     
     
     
    Autour de lui, grésillements, mouvements, paroles et images...
     
    mediatique
     
     
     
     
    Le chat parviendra t-il à retrouver sa liberté?
     
     
    tetes de chat
     
    sur un toit 3
     
     
     
     
    Avec Sur un toit, un chat, voilà un ouvrage très particulier, un peu déroutant que nous propose le tandem Cécile Roumiguière et Carole Chaix.
     
    On suit avec beaucoup d'attention, de curiosité et d'étonnement les pérégrinations de ce chat , fil à la patte.
     
    D' antennes menaçantes en piège étrange, cette aventure, superbement rendue par les dessins de Carole Chaix et la rareté des mots de Cécile Roumiguière, invite à réfléchir sur l’invasion des écrans qui pollue notre quotidien, et notre consommation excessive.
     
    Comme le chat, nous sommes  happés par les médias.
    Les images très graphiques, en techniques variées – encre, crayon de couleur, collages en surimpression, photographies et jeux d’ombres… de Carole Chaix, participent de la réflexion, donnent des pistes mais surtout pas de réponses.
     
     
    Une réflexion sous forme de rêverie poétique sur ces images qui ouvrent le monde, à condition de savoir les décoder.

     

     

    Pour suivre l'actualité des éditions A pas de loups, cliquez  ICI

    Partager  sur Facebook 


    votre commentaire
  • double secret
     
    Editions Autrement
     
     
    Le nouveau roman de Willa Marsh nous mène vers la cote sauvage du Pays de Galles avec ses vertigineuses falaises et des paysages à couper le souffle.
    On suit les pérégrinations de Matt, jeune écrivain londonien en manque d'inspiration après un grand succès et habité par "un étrange et lancinant sentiment d'incomplétude".
     
    "Ce qui lui manquait vraiment, c'était l'inspiration[...]. Cette sensation d'être à moitié vivant, d'avoir l'esprit bloqué, était paralysante. Elle minait toute sa vie".
     
    A la mort de sa mère, il hérite d'un coffret et d'un paquet de photos de lui, enfant.
    Cette découverte l'intrigue car il n'a aucun souvenir de ces vêtements, de ces jouets avec lesquels il pose.
    Qui est l'auteur de ces clichés?
    Pourquoi sa soeur Imogen n'apparaît-elle jamais à ses côtés?
     
    Autour de Matt gravitent des personnages fort chaleureux; Imogen, amoureuse de la campagne anglaise et de son mari Jules, jusqu'à ce qu'un différend l'oppose à lui et la rapproche de Nick, un amour de jeunesse, Milo et Lottie, un couple atypique et pilier de la vie du jeune homme.
     
    Lottie occupe une place primordiale dans ce roman .
    Elle semble posséder un don, "comme si elle était entrée dans une autre dimension, dans un monde parallèle".
     
    Elle est un guide pour Matt et est d'excellents conseils:
     
    "Vois-tu, Matt, j'ai l'impression que la réponse à ta recherche est ici, avec nous. Je ne sais pas...
    Je sens juste que quelque chose va te guider vers la raison de ton agitation et le sujet de ton nouveau livre - et que tout sera lié".
     
     
     
     
    Je me suis totalement laissée emporter par cette histoire où les personnages évoluent dans un cadre magnifique.
     
    Leurs promenades les mènent dans des jardins aux plates-bandes fleuries: azalées, camélias et rhododendrons présentent un spectacle de rêve.
    Autant de fleurs qui agrémentent ces jardins situés en bordure d'un ruisseau étincelant.
     
    Cette abondance de parterres de fleurs, ce ruisseau et la présence de nombreux animaux offre à tous une sérénité sans pareille.
     
    "Imogen regarda avec délice la lande, derrière le pont aux Chèvres, en écoutant le chant vibrant de l'alouette Deux beaux moutons Exmoor  étaient perchés sur un affleurement rocheux. Plus loin, elle aperçut une harde de cerfs élaphes, qui broutaient avec indolence sur les pentes verdoyantes du Roosthitchen".
     
    Un vrai retour à la nature, une remontée énigmatique  dans le temps pour Matt,
    des chassés-croisés amoureux, des secrets de famille ...
    Tous les ingrédients sont réunis pour faire de ce roman une totale réussite.
     
    C'est dans cette ambiance, entre rêveries et réalité que l'auteur ménage le suspense jusqu'aux révélations finales.
     
    L'intrigue, distillée avec un flegme so british, se déguste comme un scone trempé dans un cream tea!
     
    Evidemment, je vous recommande ce très beau roman!
     
     
     
     
    Pour suivre l'actualité des éditions Autrement, cliquez ICI

    votre commentaire