• Tu vis? Agis!

     

     

    Je te suivrai en Sibérie  Irène Frain

    Editions Paulsen, collection Démarches

     

    14 décembre 1825, Saint Pétersbourg, un groupe d'officiers provoque une émeute, dans le but d'abolir l'aristocratie et le servage.

    Cette révolte étouffée par les troupes impériales, entre dans l'histoire comme l'Insurrection des Décembristes.

    Les cinq principaux organisateurs furent pendus et trente et un furent condamnés aux travaux forcés à perpétuité.

    De nombreux rebelles étaient mariés et avaient une famille.

    Parmi les épouses et les compagnes, certaines, extrêmement courageuses, sacrifièrent tout, choisirent de suivre leur mari au bagne et partagèrent avec eux les difficultés de l'exil.

    Ce sont les femmes des décembristes.

    Ces femmes nobles abandonnèrent le luxe et le confort de la vie de la capitale et, confiant leurs enfants aux soins de leurs parents, suivirent leur mari et compagnon en Sibérie.

    Elles basculèrent ainsi dans le statut de "femmes de forçats".

    Cependant, rien n'arrêta ces femmes dotées d'un exceptionnel courage. Elles se rendirent jusqu'à des contrées lointaines, froides, sans confort et dans des conditions de vie précaires pour soutenir et alléger le sort de leurs hommes.

    Parmi ces huit femmes vaillantes, une était française, Pauline Geuble, épouse d'Ivan Annenkov, et c'est sa vie qu'Irène Frain retrace ici, jusqu'à sa tombe et son épopée qu'elle ressuscite.

    Le présent roman se donne l'ambition de retracer le destin et l'itinéraire de cette femme pour comprendre sa farouche détermination à tout quitter pour rejoindre l'homme de sa vie et mettre en lumière un chapitre légendaire de l'Histoire de la Russie.

     Il s'appuie sur les archives, les dossiers d'instruction et surtout sur le manuscrit dicté par Pauline elle-même à Olga, l'une de ses filles.

    Toutes ces sources nous dévoilent l'intimité d'une génération, née en terre d'autocratie, devenue républicaine.

    Sans ces femmes, ces déportés auraient été promis à mourir dans l'oubli le plus total.

    Je recommanderai ce livre à toutes les personnes intéressées par La Russie du 19ème siècle.

    L'auteur a réalisé un gros travail de recherches et a suivi les traces de Pauline depuis la Lorraine jusqu'à la Transbaïkalie.

    Irène Frain livre ici un document historique passionnant, basé sur des faits réels mais très bien romancés.

     

    En Russie quand on parle de l'amour d'une femme pour son mari,

    on dit: "Être comme la femme du Décembriste".  

     

    A 16 ans,"comme ses amies s'amusent à désigner le meilleur parti de la ville, elle refuse d'entrer dans le jeu et s'exclame:"Moi, je ne me marierai qu'à un Russe".

    Pauline a tenu parole.

     

    Tu vis? Agis!

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

                                          Née Pauline Geuble

    « Bientôt Saint Nicolas!La place des femmes dans la société algérienne »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :