• Une sorte de Belle et la Bête

     

    http://ekladata.com/qaz1o9X5YIQ_0eoMs8xWg-6Wp38@426x406.jpg

     

    Un vent de cendres Sandrine Collette Denoël Sueurs Froides

     

    Un accident, terrible, a décapité un corps, défiguré un homme et rendu fou un autre.

     

    Dix ans plus tard, une jeune femme, Camille  et son frère Malo, accompagnés d'amis, débarquent pour les vendanges dans un domaine viticole tenu par deux patrons, Octave et Andréas.

    Pour une semaine.

    D'emblée, Malo sent la menace planer.

    "Certains endroits, à l'instant où on les découvre, révèlent ce sombre pressentiment que rien de bon ne peut y advenir. Un trouble diffus qui se remarque à peine, une hésitation, un frisson qui pourrait tout aussi bien venir du petit vent d'est; seulement il y a autre chose.Ces endroits, on ne les connaît pas, mais eux semblent vous attendre. Pour le pire".

    Immédiatement  s'installe entre Camille et Octave, le Boiteux, sous le regard désapprobateur de Malo, une relation étrange, malsaine.

    L'étrange fascination d'Octave pour la jeune femme met très mal à l'aise son frère.

    Camille , elle, oscille entre attirance et répulsion envers cet homme autrefois séduisant, au visage lacéré par une vieille blessure.

    Au troisième jour, Malo n'est plus là.

    Personne ne semble s'en soucier, hormis Camille qui veut retrouver son frère à tout prix.

    Mais leur reste-t-il une chance de sortir vivants de ce domaine, ou le piège est-il déjà refermé?

     

     Une lecture addictive, qui tient véritablement en haleine.

    Il y a deux héros dans Un vent de cendres: une jeune femme et un homme blessé.

    Ce roman, c'est presque une histoire d'amour...

    Camille est une femme attachante et déterminée.

    Octave est plein d'ambiguïté.

    Un roman qui se situe au coeur d'une nature généreuse à travers les vignes et la Champagne, mais une nature également théâtre d'événements douloureux et surtout une fin glaciale, inattendue, avec des scènes extrêmement réalistes et terrifiantes.

    Un roman dont on ne sort pas indemne , qui vous marque longtemps après.

    L'écriture de Sandrine Collette est hypnotique.

    Beaucoup de rythme, une grande tension et la capacité à nous mettre en stress.

    On n'a pas le temps de s'ennuyer, tout s'enchaîne et on a du mal à reposer le livre.

    On est saisi d'une grande angoisse et pris à notre tour dans le piège  qu'elle nous tend.

    Du grand art! 

    Je recommande ce livre, comme d'ailleurs tous les autres livres de Sandrine Colletteyes

        

    « Les jours brûlants Laurence Peyrin"Je vais passer pour un mauvais Français " »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :