• Éloge de la passion Carlotta CLERICI

     

    "J’ai quitté mon mari parce que j’ai croisé un homme, un matin, sur la rive d’un lac. Il m’a tendu la main pour m’aider à descendre du bateau sur le ponton et j’ai su que ma vie ne serait plus la même. On s’est regardés et j’ai été à lui, entièrement, complètement à lui, corps et âme à lui, à jamais à lui. À n’importe quel prix et au risque de me perdre. Contre tout et contre tous. Je n’étais plus qu’à lui".

     

    Avec son mari, Matilde, une musicienne italienne vit depuis plusieurs années une relation insipide.

    Une vie parisienne aux apparences épanouies, une adorable petite fille. 

    Jusqu’à ce jour où elle croise le regard d’un homme, comme aimantée.  Dès le début, Matilde sait qu’elle doit vivre cette histoire jusqu’au bout.

    Dévorante, brûlante, fatale… les mots ne sont jamais assez forts quand on veut parler de passion.

     Pourquoi une telle fascination ? Jusqu’où peut-elle nous brûler ?

    Bercé par des volutes de musique, ce récit rappelle que le mot "passion" prend sa source dans le latin "passio" qui signifie souffrir.

    Parce que la passion est torride, elle nous fait rêver. Parce qu’elle est destructrice, elle nous fait peur.

    Carlotta CLERICI livre ici un magnifique portrait de femme et décortique les ravages d'une passion amoureuse, qui pousse l' héroine à franchir ses limites et aussi à la révéler à elle-même.

     

     

    « Arrête avec tes mensonges Philippe BESSONLe Perroquet Espé »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :