• Afficher l'image d'origine

    Actes Sud junior

     

    Gabriel est un jeune homme de 16 ans, solitaire et passionné par les oiseaux et la nature.

    Il accompagne sa mère, embauchée comme aide-cuisinière pendant deux mois, dans un vaste domaine entouré de landes.

    Là-bas, il y fait la rencontre d'Eléonore, la petite-fille des châtelains et en tombe passionnément amoureux.

     

    “Elle n’est pas pour toi, Gabriel. Oublie. Cette fille n’est pas à ta portée. C’est une héroïne de roman, une diva, une princesse moderne. D’ailleurs, elle ne te regarde pas. Son indifférence n’est pas une posture, tu t’es trompé. C’est juste qu’elle ne te voit pas et ne te verra jamais. C’est normal. Dans l’ordre des choses. Quelle fille aimerait un mec de seize ans qui passe son temps à regarder les oiseaux ? À lire ? Qui se lève à cinq heures du matin et préfère passer la nuit à écouter coasser les rainettes que de s’agiter sur les dancefloor branchés ? Quelle fille aimerait le fils de la domestique ?

     

    Gabriel est un personnage aussi fascinant qu'inquiétant.

    On le devine habité par de vieux démons, d'étranges pulsions un peu sauvages et le malaise s'installe alors par petites touches.

     

    Très vite, Gabriel perd le contrôle.

    Jusqu'où ira-t-il pour se faire aimer?

     

     

    Autre livre de Jo Witek qui m'avait aussi beaucoup plu:

    un hiver en enfer

     


    votre commentaire
  • Afficher l'image d'origine

    L'école des loisirs

     

     

    L’ensemble des besoins des êtres humains peut être classé en cinq catégories.

     

    besoinshumains

     

    Un adolescent, 15 ans, SDF décide de participer à un jeu de télé-réalité

    basé sur la pyramide de Maslow.

    Peu importe son nom, son âge. Il est le candidat no 12778. Il n’existe pas encore.

    Mais très vite, il risque fort de devenir quelqu’un, et même quelqu’un de célèbre.

    Et c’est bien ça le pire.

     

    Un roman ado très fort, totalement contemporain,

    qui dénonce les travers des réseaux sociaux et le voyeurisme de la télé-réalité et  analyse notre regard sur les SDF et sur nos réels besoins.

     

     

    "Pouvoir choisir précisément le mot qui sort de sa bouche,

    lui donner une teinte particulière, unique, qui reflète vraiment notre âme à un moment donné,

    c'est pourtant, selon moi, la plus grande des libertés".


    votre commentaire
  • 207
     
    Le Muscadier
    Collection Place du Marché
     
     

    Définition Larousse: À contre-courant,

    en sens opposé au sens de la tendance générale

     


    Florence Cadier signe ici un recueil de nouvelles dans lequel neuf individus se sont  distingués par leur courage et leur sang-froid.

     

    Mêlant le passé au présent, parcourant différents pays, elle rend hommage à ces héros ordinaires qui ont agi de manière extraordinaire.

     

    Avec une vaillance incroyable et des initiatives audacieuses, ce sont parfois des individus discrets ou peut-être perçus comme pusillanimes qui se retrouvent à accomplir des actes de bravoure.

     

    Martine est caissière depuis quinze ans dans un magasin et pour rendre le monde plus vivable pour tous, n'hésite pas à se mettre en situation hors la loi.

    Aux Etats Unis, Archibald, 90 ans tient tête à la police venue l'interrompre dans sa distribution de nourriture aux SDF.

     

    Devant la monstruosité nazie, combien d'innocents dans la résistance et de courageux aussi devenus martyrs!

    Pour avoir dénoncé la politique criminelle du Troisième Reich, Sophie Scholl, son frère et un ami, piliers du réseau de la Rose blanche seront guillotinés.

     

    Roland, au péril de sa vie, sauve deux jeunes enfants juifs lors de la rafle du Vel' d'hiv

    et pourtant... qu' est-ce qui  prédestinait cet homme à devenir héros malgré lui?

     

    C'est face à de telles situations dramatiques que l'on voit qui est capable de marcher contre le mal, de s'opposer à une injustice.

     

    L'expérience du passé montre qu'il faut toujours être vigilant pour détecter, dénoncer et intervenir lorsque des situations malheureuses se présentent.

     

    Les acquis demeurent fragiles; il faut continuer à lutter pour plus de justice, plus d'égalité.

     

    Nous avons l'obligation de combattre le harcèlement, la discrimination et l'homophobie!

     

     

    Beaucoup d'émotions et de gravité à la lecture de ces nouvelles brûlantes d'actualité,

    un style concis et incisif, 

    un appel à la résistance, à l'engagement!

    ,


    Rosa Luxembourg avait dit:

    "Ceux qui ne bougent pas, ne sentent pas leurs chaînes".

     

    Soyons attentifs, aujourd'hui plus que jamais!

     

     

     

     

    Partager sur Facebook

     

     

    Pour suivre l'actualité des éditions Le Muscadier, cliquer ICI 


    2 commentaires
  •  

    Editions Le Muscadier

    Collection Place du marché

    pour collégien, lycéen (et plus!)

     

    Deux livres avec de très belles photographies de couverture,

    très rapides à lire, très émouvants.

    http://www.muscadier.fr/wp-content/uploads/2014/10/9791090685468-673x1024.jpg 

     

     

    François David

     

     

    Iahoo est un chien d'aveugle, c'est lui qui guide José, élève de cinquième, et qui l'accompagne partout.

    Ironie du sort pour un jeune aveugle que d'être exposé à la lumière, d'être le centre du monde.

    Car José et son chien attirent les autres enfants, de part son handicap et parcequ 'un chien entre au collège.

    Mais cela ne plaît pas à tout le monde et surtout pas à Julian.

    Quel stratagème ce collègien va t-il trouver pour déstabiliser et peiner José?

     

     

    Nathalie attend tranquillement son bus pour se rendre à son cours de danse.

    Elle est heureuse.

    Cette insouciance, ce bonheur vont être brutalement interrompus par un événement  violent et injuste.

    Profondément ébranlée et fragilisée, comment cette jeune fille va t-elle retrouver le courage pour avancer et   la confiance en elle?

     

     Deux histoires de collégiens sur le thème des enfants victimes d'agressions.

     

     

     

     

    http://www.muscadier.fr/wp-content/uploads/2014/10/9791090685468-165x250.jpg

    Christophe Léon

     

    Un peu dans la même veine que Pense bêtes, on retrouve l'esprit malicieux de l'auteur au travers de trois fables que constitue cet opuscule.

    Avec Blattaria, Christophe Léon nous entraîne dans le monde impitoyable des blattes et des mauvaises herbes.

    Un père et son fils tentent de les éradiquer .

    Petit à petit, le père montre des signes de faiblesse en dépit des encouragements de son fils.

    Et la sentence tombe, impitoyable, le drame est proche.

    Il annonce la victoire et la puissance des cafards au grand désespoir du fils.

    Cruelle et injuste.

     

     

    De père en fils

     

    Une visite dans une ferme pédagogique ultramoderne.

    Première étape, la maternité.

    Les bêtes naissent par césarienne laquelle fait gagner un temps considérable.

    Puis elles sont triées, les femelles  dans les pouponnières, les mâles réduits à l'état de pâte dans des broyeuses.

    Travailler dans le silence est primordial aussi les cordes vocales des jeunes qui viennent de naître sont coupées.

    Les animaux sont ensuite engraissés par des machines en peu de temps, leurs dents arrachées pour éviter toute morsure puis dernière étape, l'abattoir.

    Âmes sensibles s'abstenir.

    Mais n'est pas l'animal celui qu'on croit.

     

     

    Tercio 3

     

    Bienvenue dans le monde de la finance et du CAC 40!

    On y entre comme dans une arène!

    On en ressort  vivant et triomphant comme le toréro

    ou mort, estoqué par le matador.

     

     

    Une collection audacieuse et intelligente qui fait passer des messages citoyens et bouscule les habitudes.

     

    Pour suivre l'actualité des éditions Le Muscadier, cliquez ICI


    2 commentaires
  •  
    1507-1
     
    Jo Witek
    Actes Sud Junior
    dès 14 ans
     
     
    "La famille, ce havre de sécurité, est en même temps le lieu de la violence extrême"
    BORIS CYRULNIK,
    Les Nourritures affectives
     
     
     
     
    Voici un thriller qui traite de la relation mère/fils.
     
    L'intrigue se déroule au coeur d'une famille aisée.
    Edward a grandi avec son père, brillant architecte. Sa mère, Rose, lointaine et fragile, revient un jour d’un long séjour en hôpital psychiatrique. Elle, qui n’a jamais su l’aimer, lui demande à présent de jouer le jeu de la famille soudée. Pour le jeune garçon, il est hors de question d’effacer toutes ces années privées de l’amour maternel.
    Solitaire, enfermé dans des TOCS, il ne bénéficie, pour seule lumière quotidienne, que de l’écran de son ordinateur.
     
    "Comment ne pas devenir dépendant d'un monde qui fait de vous un être exceptionnel?"
     
     
    Tout bascule avec la mort accidentelle de son père. Il se retrouve seul dans un chalet avec cette mère haïe, qui soudainement l’étouffe d’affection et l’isole davantage. Un face-à-face terrible commence au coeur de l’hiver.
     
    Deux êtres. Deux folies.
     
    Au point de conduire au meurtre ? Qui entre eux deux dit la vérité ? Un seul, forcément...
     
     
    Ce roman se construit sur une impression très forte d'enfermement en plaçant le jeune héros Edward dans un face à face terrifiant avec sa mère.
     
    Autour des portraits psychologiques des  deux personnages phares, Rose, une mère blessée par la naissance de son enfant et  Edward, un fils qui a bien du mal à se construire face au manque de bienveillance maternelle, on plonge dans les cavernes humaines les plus obscures, cachées et terrifiantes…
     
     
    "Il eut envie de la gifler. Et à la colère succéda la honte. Quel genre de mec frappe sa mère? Oui, mais tout le monde n'a pas une mère comme la mienne. Un cercle vicieux. Une mauvaise relation mère-fils. Un lien malsain."
     
     
     
    La séquestration d’un adolescent dans son foyer familial, dans sa fragilité psychologique, dans sa rancoeur, sa colère…
     
    Un huis clos glaçant entre une mère et son fils, en plein coeur de l’hiver.
     
    Un roman complexe, un peu trop parfois, très dur, souvent insoutenable et qui nous tient en haleine jusqu'au bout.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique