• La légende du Graoully

    Un dragon à Metz

    On disait qu’au 3e siècle, à l’époque où Metz était encore romaine, un dragon vivait dans l’amphithéâtre, aux portes de la ville.

    Il planait sur la ville de Metz comme un oiseau de malheur, semant l’épouvante et la terreur, choisissant ses proies parmi les habitants qui n’avaient pas eu le temps de courir à l’abri à son approche.

    Rien ne l’effrayait, sauf l’eau dont il ne s’approchait jamais.

    Graoully était le nom donné à ce monstre, nom qui vient de l’allemand « graulich » : macabre.

    Il avait l’allure d’un dragon, avec une tête et de petites pattes. Son corps était couvert d’écailles brillantes et tranchantes qu’aucune arme ne pouvait percer, et ses ailes étaient assez immenses pour lui permettre de se déplacer dans les airs bien mieux que sur terre.

    Mais un jour, Saint-Clément, qui était devenu évêque de Metz, décida de prendre le problème à bras-le-corps.

    Alors qu’il prêchait contre les croyances païennes du Nord de la Gaule sur la place publique, un légionnaire le mit au défi : « puisque tu peux faire des miracles, alors débarrasse-nous du Graoully ! ».

    En effet, Saint Clément avait plusieurs miracles à son actif, dont la résurrection de la fille d’un gouverneur romain.

    Il se rendit à l’amphithéâtre sans craindre tous les autres reptiles qui vivaient là.

    Lorsque le Graoully s’apprête à fondre sur lui, le saint l’arrête d’un regard et d’un geste de la main.

    Le monstre hésite, c’est la seconde qu’il faut à Saint Clément pour défaire sa toge de dessus sa tunique, et la serrer autour du cou de la bête. Les pattes trop courtes du Graoully l’empêchent de déchirer le vêtement.

    Mis à terre et privé de ses défenses, il est à la merci de Clément, qui le traîna jusqu’à la Seille et l’y noya.

     

    Revenu en ville, les habitants de Metz lui firent un triomphe. La ville prospéra, et plus jamais on ne vit de monstre à Metz.

     

    Depuis ce jour, chaque année les Messins commémorent la mort du Graoully en défilant dans la rue et en promenant une effigie du monstre à laquelle ils crient insultes et quolibets vengeurs.

     

    GRAULLY

    Aujourd’hui, le Graoully est le symbole de la ville. On le trouve dans les armoiries de la ville, dans les blasons des clubs sportifs comme le FC Metz…

     

    (BRAVO  au FC METZ qui est remonté en ligue 2!)

     

    0000001091_2

     

     


    ...mais aussi rue  Taison, à deux pas de la cathédrale où il suffit de lever la tête pour le contempler!

     

    Photo0162
            Ma photo
     
     
     
     
     
     
     
     
    cathedrale graoully
     
     
     
    crypte graoully
     
    graoully photo
     
     
     
     
    Côté lecture:
     
     
    laurel
     
    graoully
     
    livre graoully
     
    cleme
     
     
    « Et pourquoi pas des poules?MIMI BARTHELEMY »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :