• Le roman qui dit tout du pervers narcissique

     

     

    Celle qui pleurait sous l'eau  Niko Tackian Editions Calmann Lévy

    "Quand un nageur vient s'entraîner et qu'il traverse des épreuves dans sa vie privée, on lui dit qu'il n'a qu'à pleurer sous l'eau, là où personne ne pourra le voir."

     

    Paris, juillet caniculaire. Une piscine.

    Idéal pour se rafraîchir sauf que Claire Delattre, une jeune femme de 30 ans ne s'est pas rendue dans le bassin municipal pour cette raison mais pour y mourir.

    Le suicide paraît évident.

    Le commandant Tomar Khan est prêt à fermer le dossier, d’autant qu’il est très préoccupé par une enquête qui le concerne et se resserre autour de lui.

    Rhonda, son adjointe et amante, est déterminée à comprendre les raisons qui ont poussé cette lumineuse et passionnée jeune femme à mettre fin à ses jours. 

    "On ne se suicidait pas sur un coup de tête surtout de cette manière. Qu'est-ce qui avait bien pu gangrener l'esprit de cette jeune femme pour qu'elle en arrive là?"


    Pas après pas, Rhonda va remonter jusqu’à la source de la souffrance de Clara. Il lui faudra beaucoup de ténacité, et l’appui de Tomar, pour venir à bout de cette enquête bouleversante.

    -------------------------------------------------------------------------

    Il est manipulateur et destructeur. Parfait à l’extérieur, odieux avec ses proies.

    Dans Celle qui pleurait sous l'eau, Niko Tackian dresse peu à peu le portrait de ce prince, tout sauf charmant.

    Un récit aussi éclairant qu’accablant.


    Dans ce roman, les personnages sont très attachants principalement Ara, la maman de Tomar, qui fut victime de violences conjugales, intolérante à ce qui est injustice et violences et qui, encore à 83 ans, défend la cause des femmes.

    J'ai découvert un roman passionnant fort en émotions et la plume de Niko Tackian m'a convaincue de suivre de près cet auteur.

    Le message de ce livre: Personne ne doit se laisser dicter ses actes et ses pensées.

    "Il aimait tout contrôler. Il voulait imposer sa volonté sur le moindre objet, il voulait que je sois un objet moi aussi. Et peu à peu, j'ai accepté..."

    « Des livres 3 en 1Bilan livresque avril/juillet 2020 »

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :