• tchoupi
     
     
    Né en 1992 de l’imagination du graphiste Thierry Courtin,
    T’choupi, le petit garçon-pingouin de 3 ans à la bouille et au corps rondouillard,
    est rapidement devenu le héros des plus jeunes enfants.
     
     
    Conseillées aux enfants de 3 à 7 ans,
    ses aventures rassurantes sont parfaitement ajustées
    aux attentes des tout-petits.
     
     
    tchoupi fait d ski
     
    Un univers rond et coloré, où le héros vit
    des aventures du quotidien - ici T'choupi au ski.
     
     
    Les aventures livresques mais aussi ...
    ses déclinaisons poly-médiatiques sont de véritables best-sellers!
     
     
     
     
    histoire tendre et un jeu
     
    une histoire tendre,
     
     
     
    jeu tchoupi
     
    mais aussi un jeu de parcours sur la dernière double-page!
     
     
     
     
    bébé t
     
    Ici, un livre-tissu avec une peluche toute douce de Bébé Tchoupi,
    à promener de page en page.
     
     
     


    Les enfants s’identifient ainsi aisément aux bonheurs et aux malheurs de leur héros, relatés avec tendresse et humour.
     
    Ils  partageront les innombrables aventures que vit T'choupi, toujours accompagné de son inséparable nounours Doudou !
     
     

     Dans  une  interview, l’auteur  Thierry  Courtin  évoque  le  premier album :

     « C’est T’Choupi jardine, en 1997. Je m’en souviens comme si c’était hier,  tout  était  déjà  mis  en  place,  la maquette, les bords arrondis et les pages pelliculées.  Depuis,  j’utilise  toujours  la même gamme de couleurs, ce qui assure la continuité de la collection ».

    votre commentaire
  • charles couverture
     
    SEUIL JEUNESSE
     
     
     
    Après avoir appris à voler et combattu un cyclope,
    on retrouve Charles le dragon rêvant à une princesse.
     
     
    064
     
     
     
     
    Mais l'abominable Cornélia trouble cette douce rêverie et défend son territoire!
     
    rencontre
     
     
     
     
    Très rapidement, la dragonne sort les grands moyens pour impressionner l'intrus...
     
    demonstration
     
     
     
     
     
    Notre poète garde son sang froid et passe un pacte avec le monstre.
     
    Charles lui apprendra à lire et en échange,
    elle trouvera une PRINCESSE à délivrer!
     
     
     
    cochon charles
     
     
     
     
    Mais on cherche parfois bien loin ce que l'on a tout près...
     
     
    fin charles
     
     
    Un album  flamboyant de couleurs,
    plein de tendresse aussi spectaculaire que les précédents!
     
    Dès 6 ans.

    votre commentaire
  • un elephant
     
    Seuil Jeunesse
     
     
     
    Qu'elle n'est pas la surprise de John lorsqu'en sortant de chez lui, il découvre...
     
    un éléphant!
     
     
    au revoir
     
     
     
    John est un petit garçon qui passe des heures à rêvasser
    aussi n' est-il pas surprenant que ses parents ne croient pas à cette histoire d'éléphant...
     
     
    Ce n'est pas grave!
    Cet animal n'est là que pour lui.
    Il l'attend, ne parle pas.
    Il sourit simplement, comme une invitation à devenir son ami, son premier ami!
     
    elephant
     
     
    Alors tous les deux, ils vont à la rencontre d'un New York fantasmé, plein de fantaisie!
     
     
     
    animaux
     

     

    Il y aurait tant à voir, à découvrir avec son ami...

     

     
    078
     
    Des musées à visiter, des oeuvres à contempler,
     
    Une complicité partagée, promesse d'autres moments très agréables...
     
     
    Que c'est bon d'avoir un ami!
     
     
    Un joli texte, plein d'émotions de Benoît  BROYART, servi par de très belles illustrations colorées et  expressives de la talentueuse Delphine JACQUOT.
     
     
    C'est d'ailleurs elle qui a réalisé la superbe affiche des Prix Sorcières 2015!
     
     
     
    Afficher l'image d'origine
     
    J'adore!
     
     

    votre commentaire
  • 048
     
    Editions AUTREMENT
     
    Après Retour à Little Wing (que j'avais beaucoup aimé), voici enfin le nouveau livre de Nickolas BUTLER!
     
     
    Cette fois il n'est pas question de roman mais de nouvelles.
     
    Dix histoires, douces-amères, plus ou moins longues avec en toile de fond le feu et les drogues pour la plupart...
     
     
    Dix récits qui puisent leur inspiration
    aux sources d'une Amérique rurale.
     
    On y croise des  êtres sans scrupules qui commettent des actes cruels envers des animaux, des individus confrontés à la maladie, à la solitude et qui parviennent à se remettre en question, à dépasser la peur et renouer avec l'espoir.
     
    On assiste au tête à tête hallucinant entre un vieil homme, malade, protecteur de la nature et un baron du pétrole, pris en otage dans une cabane en rondins.
     
    L'écriture est simple mais magnifique, les personnages sont riches de tendresse et d'émotions.
     
    Il est question d'amitiés qui résistent à l'épreuve du temps, d'égarés qui reprennent confiance, qui affrontent leurs propres émotions.
     
    Nickolas Butler puise dans la réalité sociale ses rages et  ses inspirations.
     
    C'est grave, sentimental et violent!
     
     
    Rendez-vous à Crawfish Creek,
     
    le rendez-vous de cette rentrée automnale à ne surtout pas manquer!

    votre commentaire
  •  
    le chien et la lune couverture
     
    âne baté Editions
     
     
    Cet album graphique raconte l'histoire d'un petit chien de cirque, amoureux
    d'une lune en papier mâché.
     
     
     
    le chien 2
     
     
    Après avoir vécu sous les feux de la rampe, la lune est mise à la poubelle
    et le petit chien décide de fuir pour sauver sa bien aimée d'un triste sort.
     
     
     
     
    Hélas, leur relation est  une relation à sens unique: la lune, n'étant qu'un décor, ne peut rien donner au chien en retour.
     
     
    le chien et la lune 3
     
     
    Très rapidement, le froid, la faim, la tristesse s'abattent  sur eux et lorsque les yeux du chien croisent ceux d'un petit garçon, c'est le début d'une nouvelle histoire pour lui.
     
    Et la lune dans tout ça?
     
    Une bonne étoile veille sur elle et porte probablement le nom de Georges Méliès qui la trouve et la transforme en une star de cinéma!
     
     
     
    Ce très bel album permet de redécouvrir le charme puissant de la narration à travers les seules images et de s'attarder davantage sur les détails des illustrations et des sentiments véhiculés par le langage du corps des protagonistes.

     
     
     
    Cette touchante histoire, aux illustrations en noir et blanc, d'une grande expressivité et d'une belle finesse graphique, est un hommage aux films muets et à celui qui peut être considéré comme l'inventeur des effets spéciaux.
     
     
     
     
    Afficher l'image d'origine
     
    Le Voyage dans la Lune est un film cinématographique réalisé par George Méliès  en 1902.
    Cette oeuvre lui vaut une reconnaissance mondiale, dans le sillage des frères Lumière auxquels nous devons l'invention du cinéma.
     

    votre commentaire
  • zoom

    MOSAÏC

     

    Une nouvelle fois, le tueur en série Cutter semble  avoir encore  frappé!

    Une nouvelle victime, une femme noire a été retrouvée dans les marais des Everglades.

     

    Dans le contexte de l'industrie de la canne à sucre de la Floride, Abe Beckham, un des meilleurs procureurs de Miami est chargé de l'enquête.

    Très rapidement, il devient suspect après avoir reconnu avoir eu une aventure d'un soir avec elle des années auparavant.

    Dessaisi de l'affaire le cauchemar se poursuit lorsque sa femme Angélina disparait après une dispute.

     

    James Grippando est talentueux pour  entraîner des personnages apparemment ordinaires dans des spirales et des traquenards qui révèlent la complexité profonde de leur personnalité.

     

    Une sombre histoire d'assassinat, le chaos familial, de nombreux faux-semblants,

      servis par un rythme soutenu et des rebondissements surprenants,

    font de ce thriller psychologique,

    un roman qui tient en haleine jusqu'à la fin!


    votre commentaire
  • couverture rebecca
     
    Gautier Languereau
     
     
    Un très beau set  de 20 cartes détachables  avec des illustrations de la talentueuse Rebecca Dautremer  extraites d’ Une bible, écrit par Philippe Lechermeier.
     
     
    rebecca5
     
     
    rebecca2
     
     
    Au recto d’une carte une illustration et au verso un espace pour écrire à ses amis, ses proches…
     
     
     
    rebecca6
     
     
    De très jolies cartes à envoyer, à encadrer, à collectionner ou à offrir!
     
     
     
     
    Afficher l'image d'origine

    votre commentaire
  • 042
     
    Mosaïc

    L'excentrique Julian Isherwood, marchand d'art britannique est suspecté d'avoir sauvagement assassiné un ancien diplomate reconverti dans le trafic d'art, dans sa maison sur le Lac de Côme en Italie.

    Son ami Gabriel Allon, espion légendaire et restaurateur d'art est à Venise et employé à la  réparation d'un retable de Véronese lorsqu'il  reçoit la convocation urgente de la police italienne.

     Pour sauver son ami, Gabriel doit traquer les vrais tueurs, puis effectuer une tâche simple: retrouver un chef-d'oeuvre volé une dizaine d'années auparavant,

    une Nativité peinte par Le Caravage.

    Mais l'affaire est plus complexe qu'il ne le pensait.

    Gabriel se lance alors dans une manœuvre audacieuse pour récupérer le Caravage.

     

    On pénétre dans le monde obscur des objets d'art volés et des stupéfiantes ramifications financières en lien avec le climat politique effrayant du Proche Orient.

    L'intrigue est perspicace, la pression écrasante et les personnages prennent vie.

     

    Un roman d'espionnage sophistiqué, riche en rebondissements, au rythme et à la créativité diaboliques, où l'on apprend beaucoup sur le monde de l'art et qui reflète l'état actuel du monde.

     
    A lire sans modération!

    votre commentaire
  • les loups
     
    Rivages
     

    "Son coeur s'emballa quand le monstre lui tendit le morceau de chair qu'il tenait à la main, comme une invitation au festin, avec dans son regard le sourire que son visage figé ne pouvait plus former.

    Il le sentit entrer dans sa tête, tenter de le posséder en y déversant des flots de paroles incompréhensibles, des incantations noires destinées à détruire les dernières barrières. L'odeur du sang se fit plus forte et attisa sa faim, une faim qui lui donna mal au ventre, une faim qu'il fallait assouvir".

     

    J'ai d'abord cru à un recueil de nouvelles mais en retrouvant au troisième chapitre,

    le fait divers relaté au début du livre,

    j'ai compris que ce roman allait être beaucoup plus

    ingénieux, énigmatique, effroyable et addictif que je ne le pensais.

     

    Nous voilà face à un immense puzzle feuilletonesque où se débattent de nombreux personnages, traqués ou semant la mort et la désolation.

    Jérémy Fel développe des histoires apparemment indépendantes mais chapitre après chapitre, entre Etats-Unis et France, il avance ses pions, les personnages principaux se détachent pour mieux se retrouver.

    De notre côté, on cherche, on tâtonne, on essaie de trouver le lien car forcément, il en existe un qui relie tous ces êtres malmenés par la vie, traumatisés, déterminés ou monstrueux.

     

    Une lecture fascinante, hypnotique...

    Un roman effroyable qui autopsie la noirceur de l'âme humaine, qui nous rappellent que les loups sont entrés dans nos vies!

     

    Une atmosphère sybilline et déconcertante entre Twin Peaks, Stephen King et Joyce Carol Oates.

     

     

     


    votre commentaire
  • le printemps
     
    Editions Autrement
     

     

    Amateurs  "...d'histoires pleine de rebondissements incroyables, de périlleuses aventures et de tentations exotiques",

    ne passez surtout pas votre chemin, vous allez être servis!

     

    Voici un petit opus fort étrange, drôle et  cynique.

     

    Le printemps des barbares ou plutôt ...les tribulations d'un suisse allemand en Tunisie!

     

    C'est depuis une maison de repos ou un hôpital psychiatrique que Preising, riche héritier suisse industriel,  raconte à un autre patient une aventure des plus étonnantes survenue lors d'un voyage d'affaires en Tunisie.

     

    Preising n'a pas l'étoffe d'un aventurier, "veston de tweed et pantalon en velours côtelé bordeaux"  et lorsque son employé, fondé de pouvoir, l'envoie en vacances en Tunisie où se trouve Slim Malouch, un de leurs sous-traitants et propriétaire d' hôtels de luxe, Preising se laisse porter par les événements.

     

    En posant le pied là-bas, il va lui arriver des aventures incroyables sans que l'on sache vraiment s'il dit ou non la vérité.

    "Il était difficile de savoir si les anecdotes de Preising étaient vraies ou non, mais là n'était pas la question. L'important à ses yeux, c'était qu'il y eût une morale".

     

    Dans une oasis du désert tunisien, il rencontre un groupe de jeunes banquiers londoniens venus célébrer, dans une débauche de luxe, un mariage.

     

    Cette nuit-là, pendant la fête, l'économie londonienne s'effondre, la Grande-Bretagne déclare faillite.

    Et donc, lorsque les jeunes traders se réveillent, ils n'ont plus de travail ni moyens de paiement.

    C'est alors que les choses vont prendre une tournure barbare...

    L'hôtel où séjourne tout ce beau petit monde se transforme en vision apocalyptique!

     

    D'un côté, nous avons ce groupe de golden boys, persuadés que ce sont les rois du monde, qu'ils peuvent façonner le monde à leur image  et de l'autre,

     Preising, qui n'agit jamais et se contente d'être spectateur.

    Qui ne se voit pas comme quelqu'un qui pourrait changer le cours des  choses.

     

    Jonas Lüscher a placé ces gens issus d'horizons très différents au milieu du désert, dans une sorte de cadre expérimental, et décrit ainsi la confrontation de ces milieux.

     

    Un étonnant premier roman, une satire sur fond de crise économique qui décompose avec raillerie les imperfections humaines.

     

    A découvrir!

     

     

    Le printemps des barbares a reçu le prix Franz-Hessel en 2014.


    votre commentaire